Nous croyons qu'il est temps de regarder sous la surface pour voir où la santé de notre planète commence vraiment. Il est temps de reconnaître la source qui nous soutient au jour le jour avec la nourriture que nous mangeons, l'eau que nous buvons et l'air que nous respirons ... pour découvrir que tous les êtres vivants sont reliés à la mer et la l'océan. Il est temps de commencer un changement radical.

Problématique

La mer Méditerranée est un environnement riche et diversifié, abrite de nombreuses espèces uniques et des écosystèmes importants. Elle est une ressource vraiment partagée de par sa géographie fermée et la majorité de sa superficie est placée sous responsabilité concertée. La mer Méditerranée est menacée par plusieurs activités humaines, dont la surpêche, l'utilisation de techniques de pêche destructrices, la pollution et les changements clima- tiques. Petit à petit, ces activités dégradent les ressources et les trésors partagés de la mer Méditerranée

Chiffre

La mer Méditerranée a une superficie de 2,5 millions de km² et représente 0,7 % de la surface des mers du globe La mer Méditerranée contient 10 % de tous les êtres vivants connus.
• La Méditerranée propose des trésors insoupçonnés : une multitude de paysages sous-marins marquants, des tombants coralligènes, des prairies de Posidonies, des grottes à corail rouges et des canyons dont certains restent en cours d’exploration.
La mer Méditerranée constitue un réservoir important de biodiversité : elle compte plus de 12 000 végétaux et animaux – 650 espèces de poissons, 2 000 crustacés, 1400 mollusques, 150 échinodermes, 450 méduses, 600 éponges et 1350 sortes d’algues et plantes marines, 21 espèces de mammifères et 6 espèces de reptiles, sans compter les multiples oiseaux permanents ou en migration, 19 des 80 espèces connues de cétacés.
• Entre la surface de l’eau et 200 mètres de profondeur, on peut compter 300 millions de débris pour le bassin méditerranéen. Il s'agit en majorité de débris de plastique, de pneus, de bouteilles de verre, de filets de pêche, de canettes, ...
• 70 à 80% des déchets retrouvés dans les mers et sur le littoral sont d’origine terrestre
• 60 à 95 % des débris trouvés au fond des mers sont des déchets de plastiques, principalement des emballages : sacs de caisse, bouteilles
• Environ 80 % des déchets jetés dans les océans et les mers sont d'origine terrestre, et 20 % d'origine marine.
Déchets que les touristes abandonnent sur les côtes et les plages (emballages, paquets de cigarettes, restes de pique-nique …) Déchets des bateaux : ordures déversées par les navires de plaisance, de commerce et les pêcheurs Déchets de pêche : restes de filets de pêche, cordage, nasses, appâts…

Durée de vie des déchets les plus rapidement »biodégradables » :
Papier toilette : 2 semaines à 1 mois
Trognon de pomme : 1 à 5 mois
Mouchoir en papier : 3 mois
Pelure de fruit : de 3 à 6 mois
Papier journal : de 6 à 12 mois
Brique de lait : jusqu’à 5 mois
Allumette : 6 mois
Journal (quotidien) : 3 à 12 mois

Déchets se dégradant de 12 mois à 10 ans :
Mégot de cigarette : de 1 à 2 ans
Ticket de bus ou de métro : environ 1 an
Gant ou chaussette en laine : 1 an
Filtre de cigarette : 1 à 5 ans
Papier de bonbon : 5 ans
Chewing-gum : 5 ans
Huile de vidange : 5 à 10 ans


Déchets se dégradant de 10 ans à 1000 ans :
Canette en acier : 100 ans Canette en aluminium : de 10 à 100 ans
Pneu en caoutchouc : 100 ans
Briquet plastique : 1 siècle
Planche en bois (peinte) : 13 à 15 ans
Césium 137 : 30 ans
Boîte de conserve : 50 ans
Récipient en polystyrène : 50 ans
Objet en polystyrène : 80 ans
Pneu en caoutchouc : > 100 ans
Boîte & canette en aluminium : 100 à 500 ans
Pile au mercure : 200 ans
Couche jetable : 400 à 450 ans
Compresse, tampon hygiénique : 400 à 450 ans
Sac en plastique : 450 ans
Filet de pêche moderne : 600 ans

Durée de vie des déchets les plus résistants :
Carte téléphonique : 1000 ans Polystyrène expansé : 1000 ans
Bouteille en plastique : 100 à 1000 ans
Forfait de ski : 1000 ans
Polystyrène expansé : 1000 ans
Verre : 4 à 5000 ans
Pile au mercure : durée de vie éternelle

Durée de vie des déchets nucléaires : Iode 131 : 8 jours
Iode 125 : 60 jours
Radium 226 : 1600 ans
Carbone 14 : 5730 ans
Plutonium 239 : 24 000 ans
Potassium 40 : 1,3 milliars d’années
Uranium 238 : 4,5 milliard d’années

Vocation

L’association Ecologique Marine Barbarous a été crée par un ensemble d’individus conscients de l’importance de la préservation de la biodiversité marine, indispensable à sa perpétuation. La vocation principale de notre association BARBAROUS est de nettoyer les fonds marins de tout détritus. Aussi nous œuvrons a sensibilisé le public et les responsables concernés a l’importance d’une mer propre et aux effets néfastes que les millions de déchets déverses peuvent avoir sur la faune et flore subaquatique.

Agrement : Nº 1803                                                        Date : 23 Octobre 2011